Rémi Dumery nous donne son avis sur Atfarm

Rémi est cultivateur beauceron, passionné d’agriculture de précision et de nouvelles technologies. Il se tient au courant des dernières nouveautés et teste de nombreux outils pour partager ses recommandations avec sa communauté. Cette année, il a testé Atfarm, et nous sommes allés le rencontrer pour qu’il nous donne son avis sur l’outil.

Continue reading

Matthieu Chalon, jeune agriculteur en Moselle, témoigne sur son utilisation d’Atfarm

Matthieu Chalon, jeune agriculteur en Moselle, témoigne sur son utilisation d’Atfarm

décembre 6, 2019

Matthieu Chalon et son père ont testé Atfarm cette saison sur leur exploitation, ils nous ont fait parvenir leur retour d’expérience.

1. Pouvez-vous vous présenter et présenter votre exploitation?

Je m’appelle Matthieu Chalon, J’ai 21 ans. Après avoir effectué un BTS Productions Végétales puis une Licence Pro, je suis de retour sur l’exploitation familiale avec mon père. Nous cultivons 260ha en Moselle (57) en terres Argilo-Calcaire. Nos cultures principales sont le Blé, le Colza et l’Escourgeon mais nous cultivons également du Tournesol, du Maïs et de la Luzerne. 

2. Pratiquez-vous la modulation intra-parcellaire?

Equipés d’un système de modulation automatique sur le distributeur d’engrais depuis plusieurs années, nous pratiquons la modulation notamment lors du troisième apport sur Blé sous forme d’ammonitrate 33,5. Pour moi la modulation permet de valoriser au mieux le potentiel de chaque parcelle en fonction de l’état de la culture et de son hétérogénéité. Cette technologie permet d’optimiser la fertilisation azotée pour coller au mieux avec les besoins de la plante tout en prenant en compte nos objectifs.  

3. Comment avez-vous découvert Atfarm?

J’ai découvert Atfarm dans la presse agricole après avoir entendu parlé de la mise en orbite du satellite Sentinel 2. La solution proposée par Yara m’a tout de suite semblé intéressante. 

4. Qu’est-ce qui vous plait dans Atfarm?

Ce qui me plait avec Atfarm c’est de pouvoir mêler l’algorithme du  N-Sensor avec notre connaissance du terrain afin d’ajuster au mieux les cartes de préconisation. En plus de cela l’outil et simple, intuitif et rapide. L’exportation des fichiers de modulation se réalise de manière totalement autonome. 

5. Recommanderiez-vous Atfarm aux agriculteurs?

Je recommande Atfarm aux agriculteurs disposant de matériel équipé de modulation de dose car Atfarm est l’aboutissement d’un outil que l’on attendait depuis quelque temps pour gérer soi-même et simplement sa fertilisation azotée!

Intéressé par Atfarm?

Rémi Dumery nous donne son avis sur Atfarm
Matthieu Chalon, jeune agriculteur en Moselle, témoigne sur son utilisation d’Atfarm
4 étapes pour tirer le meilleur d’Atfarm
Atfarm, l’outil qui remet l’agriculteur au centre de sa stratégie de fertilisation
Les outils de pilotage de la fertilisation azotée pour les grandes cultures

4 étapes pour tirer le meilleur d’Atfarm

4 étapes pour tirer le meilleur d’Atfarm

décembre 6, 2019

Vous pouvez utiliser Atfarm très simplement en 4 étapes:

1. Inscription

Cliquez ci-dessus pour vous inscrire et utiliser Atfarm.

Détourez votre première parcelle manuellement ou chargez votre fichier Télépac pour créer automatiquement toutes vos parcelles.

2. Cartes de biomasse

Grâce aux images satellite et de biomasse haute résolution d’Atfarm, vous repérez facilement les moindres variations de croissance au sein de vos parcelles. Ainsi, vous obtenez une vision d’ensemble de vos cultures.

Vous pouvez aussi accéder aux images des saisons précédentes, pour effectuer des comparaisons et analyses sur plusieurs saisons.

3. Cartes d’application

Indiquez la quantité moyenne d’azote à appliquer sur une parcelle, la culture et le type d’engrais, et l’algorithme du N-Sensor fait le reste : votre carte d’application est créée !

Depuis plus de dix ans, Yara développe un algorithme pour appliquer la dose optimale d’azote à chaque endroit de la parcelle, et donc obtenir le meilleur rendement possible.

Mais bien sûr, vous pouvez toujours éditer ces cartes pour qu’elles correspondent au mieux aux besoins de vos cultures.

4. Téléchargement

Téléchargez les cartes au format compatible avec votre console. Insérez-les dans votre console et c’est parti !

Intéressé par Atfarm?

Rémi Dumery nous donne son avis sur Atfarm
Matthieu Chalon, jeune agriculteur en Moselle, témoigne sur son utilisation d’Atfarm
4 étapes pour tirer le meilleur d’Atfarm
Atfarm, l’outil qui remet l’agriculteur au centre de sa stratégie de fertilisation
Les outils de pilotage de la fertilisation azotée pour les grandes cultures

Atfarm, l’outil qui remet l’agriculteur au centre de sa stratégie de fertilisation

Atfarm, l’outil qui remet l’agriculteur au centre de sa stratégie de fertilisation

Atfarm, l’outil qui remet l’agriculteur au centre de sa stratégie de fertilisation

novembre 29, 2019

Le monde agricole se digitalise rapidement et les agriculteurs sont de plus en plus connectés. Une étude des Agrinautes en 2016 révèle que 85,3% des agriculteurs utilisent internet au moins une fois par jour pour leur activité. Il n’est donc pas étonnant que de nombreux services digitaux voient le jour pour aider les agriculteurs dans leur métier. Atfarm s’inscrit dans cette logique en offrant aux agriculteurs un service qui permet de piloter depuis un ordinateur leurs apports d’engrais en s’appuyant sur la technologie du Yara N-Sensor®. La singularité d’Atfarm vient du fait que le site laisse à l’agriculteur la possibilité d’ajuster lui-même ses cartes d’application, lui laissant ainsi un contrôle total sur sa stratégie de fertilisation.

Atfarm est un outil qui facilite la modulation intra-parcellaire

Avec Atfarm, tout devient plus simple. Il est possible de se créer un compte en quelques clics sur le site internet, puis d’importer directement ses parcelles via un fichier de type Télépac (la création ou la modification de parcelles peut également se faire manuellement, toujours en quelques clics). La création et l’export d’une carte d’application ne prend pas plus de deux minutes.

Atfarm permet aux agriculteurs de modifier eux-mêmes les données de leurs parcelles.

Atfarm est un outil qui facilite la modulation intra-parcellaire

Atfarm est développé en étroite collaboration avec les agriculteurs

Atfarm a été créé pour répondre au mieux aux attentes des agriculteurs en matière de modulation intra-parcellaire. De nombreux entretiens ont été organisés avec eux afin de comprendre leurs besoins ainsi que les faiblesses des solutions existantes.

Grâce à la contribution des agriculteurs, nous avons pu lancer dès mars une première version de notre site. Mais notre collaboration avec les utilisateurs ne s’est pas arrêtée là : nous continuons de recueillir les avis des utilisateurs afin d’améliorer notre service.

Atfarm est développé en étroite collaboration avec les agriculteurs

Atfarm met la technologie de pointe de Yara au service de l’agriculteur tout en lui laissant le contrôle sur ses apports d’engrais

Contrairement à d’autres solutions de modulation de la fertilisation qui ne reposent que sur la technologie, Atfarm met l’agriculteur au centre du pilotage de sa fertilisation.

Avec Atfarm, l’agriculteur bénéficie d’un conseil basé sur la technologie Yara N-Sensor®, qui possède un algorithme reconnu comme une référence depuis près de 20 ans dans le monde agricole. Mais puisque nous sommes convaincus que c’est l’agriculteur qui a la meilleure connaissance de son métier et de sa parcelle, il a  la possibilité de modifier lui-même ses cartes d’applications et de choisir la carte de biomasse à partir de laquelle il veut créer sa carte.

atfarm-yara

Des bénéfices clairs pour les agriculteurs

La facilité d’utilisation d’Atfarm va permettre démocratiser la modulation intra-parcellaire dans le monde agricole.

Contrairement à d’autres outils, Atfarm permet aux agriculteurs d’avoir une réactivité incomparable pour la création de leurs cartes d’application.

D’après un article de publié dans pleinchamp, le gain économique de la modulation intra-parcellaire est substantiel : l’expérience montre que le gain annuel peut atteindre 100€/ha/an. Cette saison, Atfarm est gratuit, donc rendez-vous sur le site internet.

Conseils & ActusAgriculture de demainBonnes pratiques & actualités

Intéressé par Atfarm?

Rémi Dumery nous donne son avis sur Atfarm
Matthieu Chalon, jeune agriculteur en Moselle, témoigne sur son utilisation d’Atfarm
4 étapes pour tirer le meilleur d’Atfarm
Atfarm, l’outil qui remet l’agriculteur au centre de sa stratégie de fertilisation
Les outils de pilotage de la fertilisation azotée pour les grandes cultures

Les outils de pilotage de la fertilisation azotée pour les grandes cultures

Les outils de pilotage de la fertilisation azotée pour les grandes cultures

Les outils de pilotage de la fertilisation azotée pour les grandes cultures

novembre 27, 2019

La réussite d’une stratégie de fertilisation repose sur évaluation précise des éléments nutritifs, par la méthode du bilan; évaluant ainsi les quantités d’engrais nécessaires pour atteindre les objectifs de rendement et de qualité des cultures. L’azote est bien évidemment le moteur des plantes et aussi l’élément le plus surveillé par la réglementation. Son pilotage et son optimisation sont indispensables pour une stratégie performante et efficace.

Les outils de pilotage permettent de fournir aux cultures l’azote sous la bonne forme, au bon moment, et à la bonne dose.

Les agriculteurs peuvent compter sur toute une série d’outils de conceptions variées, apparus, pour les premiers, il y a un peu plus d’une vingtaine d’années. Entre capteurs, drones et autres outils satellitaires, difficile pourtant, pour les professionnels, de s’y retrouver. Il faut dire que d’un appareil à l’autre, les caractéristiques, les principes de fonctionnement et bien sûr aussi les prix, varient du tout au tout. Voici donc un bref tour d’horizon de trois solutions existantes : le Yara N-Tester, le Yara N-Sensor® et l’outil satellitaire Atfarm.

Le Yara N-Tester

yara-n-tester

Apparu en 1995 en Allemagne, le N-Tester a été développé YaraIl s’agit d’un boîtier portatif qui mesure la concentration en chlorophylle des plantes avec un système de pince, autrement dit leur réflectance. Utilisé pour les cultures de blé, d’orge, de maïs et de pomme de terre, il ne permet cependant qu’une analyse “en champ”. Le Yara N-Tester renseigne un état de nutrition azotée pour permettre aux agriculteurs d’anticiper la dose à fournir.

Le Yara N-Sensor®

yara-n-sensor

Le Yara N-Sensor est une barre, constituée de capteurs, que l’on positionne sur la cabine du tracteur. Il permet de moduler les apports d’azote à l’échelle de la parcelle. Principalement utilisé pour les céréales, c’est un outil de haute précision qui s’appuie sur la mesure de deux données principales : la réflectance et la biomasse. Les informations recueillies et les cartographies générées assurent une traçabilité des épandages sur plusieurs années culturales.

Atfarm

Enfin, les innovations les plus récentes en matière de fertilisation pilotée sont à chercher du côté de l’imagerie satellitaire. Elles permettent notamment d’optimiser l’application de l’azote au sein de la parcelle. 

Atfarm est le dernier né des outils d’agriculture de précision développés par Yara. Il offre le double avantage de s’appuyer sur la technologie éprouvée du Yara N-Sensor® tout en étant accessible à tous les agriculteurs. Pouvant être couplé au N-Tester, Atfarm allie technologie satellitaire et recherche agronomique de pointe. Atfarm émet des recommandations sur la base de cartes satellite et de biomasse, historiques et actuelles. Cette technologie très poussée ne requiert aucun investissement préalable: Atfarm est gratuit et accessible à tous pendant toute la saison 2018.

atfarm-yara

Les agriculteurs disposant de multiples outils pour gérer leur fertilisation, il est essentiel de réfléchir à un équilibre coût/retour sur investissement; toute solution présente avantages et inconvénients, la connaissance de l’agriculteur et celles des fournisseurs de ces solutions permettront de tirer le meilleur des cultures.

Intéressé par Atfarm?

Rémi Dumery nous donne son avis sur Atfarm
Matthieu Chalon, jeune agriculteur en Moselle, témoigne sur son utilisation d’Atfarm
4 étapes pour tirer le meilleur d’Atfarm
Atfarm, l’outil qui remet l’agriculteur au centre de sa stratégie de fertilisation
Les outils de pilotage de la fertilisation azotée pour les grandes cultures

L’agriculture vue de l’espace

L’agriculture vue de l’espace

L’agriculture vue de l’espace

novembre 26, 2019

Le monde agricole connaît à l’heure actuelle une révolution numérique d’envergure qui va transformer en profondeur les usages et pratiques du secteur. Cette révolution s’appuie notamment sur les innovations apportées par l’imagerie satellitaire pour se diriger vers une agriculture dite de « précision ». Mais de quoi s’agit-il, au juste ?

Apparus dans le domaine agricole il y a maintenant une dizaine d’années, les satellites fournissent des images précises de l’état des cultures. À l’origine, ces images satellitaires étaient principalement utilisées pour la surveillance des cultures ou le contrôle des surfaces. Mais, peu à peu, grâce à la multiplication, au croisement et à l’affinement des données, de nouveaux champs d’application se sont ouverts : aide à la conduite des machines, pilotage de la fertilisation, modulation des apports d’engrais, pour ne citer qu’eux.

L’état de la technologie permet aujourd’hui de fournir des images multi-spectrales d’une très grande résolution. Elles mettent en lumière les différences de croissance de chaque culture au sein d’une même parcelle. C’est « l’analyse intra-parcellaire », autrement dit la prise en compte de l’état réel des cultures à différents stades de la pousse, appuyée sur un rafraîchissement régulier des données toutes les 48 heures maximum.

En croisant données satellitaires et précédent cultural, les développeurs sont aujourd’hui capables de mettre au point des algorithmes très poussés, afin d’aider les agriculteurs à épandre leur azote avec la plus grande précision. C’est tout l’objet de l’outil Atfarm développé par Yara : des cartes d’épandage et de biomasse performantes permettant à l’agriculteur de suivre ses cultures tout en tenant compte de la variabilité des milieux et de l’hétérogénéité de ses parcelles. Si l’on pense à Xarvio, l’outil d’agriculture numérique développé par Bayer, il a quant à lui été conçu pour optimiser l’application de pesticides.

Prise de vue satellitaire dans l’environnement Atfarm de Yara

Atfarm utilise les dernières technologies satellitaires pour fournir aux agriculteurs des cartes haute résolution et de biomasse historiques et actuelles. Ces vues permettent ensuite de créer des cartes d’épandages adaptées aux besoins des cultures. À terme, l’idée est de tendre vers une interopérabilité des solutions existantes afin d’offrir aux agriculteurs une meilleure lisibilité des systèmes ainsi qu’une multiplication du nombre de pixels une information toujours plus précise.

Pour le secteur agricole, le défi est grand. Si l’imagerie satellitaire rencontre un succès grandissant auprès de nombreux agriculteurs, les inquiétudes et résistances demeurent fortes : quid de la confidentialité des données, du coût d’adaptation des machines, de la multiplication du nombre d’interlocuteurs voire de leur légitimité ? Pour que la révolution numérique agricole soit couronnée de succès, les acteurs du secteurs doivent continuer à développer des outils de visualisation encore plus intuitifs sans rogner sur l’expertise agronomique. C’est de cette façon seulement qu’ils pourront développer des nouveaux partenariats entre les fournisseurs d’image et les spécialistes de l’agronomie locale, et ainsi convaincre les agriculteurs de la fiabilité de leur solution.

Intéressé par Atfarm ?

Rémi Dumery nous donne son avis sur Atfarm
Matthieu Chalon, jeune agriculteur en Moselle, témoigne sur son utilisation d’Atfarm
4 étapes pour tirer le meilleur d’Atfarm
Atfarm, l’outil qui remet l’agriculteur au centre de sa stratégie de fertilisation
Les outils de pilotage de la fertilisation azotée pour les grandes cultures